Rechercher
  • peggynature

Les fêtes de fin d’année sont là… Pensez à la detox !



Nous voilà arrivés à un moment de l’année particulièrement déstabilisant pour notre organisme, en effet, les excès vont bon train, les toxines s’accumulent et l’estomac s’alourdit ! Un drainage de la sphère intestinale, notamment, du foie permet d'éliminer les toxines accumulées est indispensable pour repartir d’un bon pied ! Une detox permet de gommer la fatigue et de booster votre organisme.

Nettoyer son foie (drainer son foie) permet de l'aider dans sa fonction d'élimination mais cela lui donne aussi un petit coup de fouet nécessaire pour lui permettre de stocker les vitamines (A,D,K,E) dont notre organisme a besoin.


Avant tout, il est indispensable de boire beaucoup d’eau en quantité (environ 1,5 l à 2 l par jour), de manière régulière au cours de la journée et en dehors des repas, tout en complétant avec des tisanes et du thé vert.


1) Quelles plantes choisir pour nettoyer son foie naturellement ?*

  • Le radis noir pour nettoyer le foie : il contient des glucosinolates (composés contenant du soufre), aidant le foie à se nettoyer et améliore la production de bile. On utilise généralement le jus (1 cuillère à soupe de 2 à 6 fois par jour) sans jamais dépasser 100 ml. Le goût est plutôt repoussant alors, il existe sous forme de poudre ou en gélules.

  • L'artichaut pour stimuler le foie : en favorisant la sécrétion biliaire, l'artichaut facilite la digestion et prévient ou traite les troubles digestifs. On préconise souvent de prendre 2 g de feuilles séchées, en infusion, 3 fois par jour. Il existe des gélules le couplant au radis noir qui sont très efficaces.

  • Le pissenlit pour évacuer les toxines : ses feuilles sont reconnues pour leurs bienfaits sur les fonctions biliaires de l'organisme. Elles évacuent les toxines en activant la sécrétion biliaire et par stimulation du foie. On laisse infuser de 3 à 5 g de feuilles séchées dans une tasse entre 5 et 10 minutes. A prendre jusqu'à 3 fois par jour.

  • Le boldo pour optimiser la digestion : ses feuilles contiennent une huile essentielle riche en eucalyptol et alcaloïdes qui stimulent la sécrétion de la bile en facilitant son évacuation jusqu'à l'intestin. Laissez infuser 10 minutes dans de l'eau bouillante 1 g de feuilles séchées par tasse (ou utilisez un sachet-dose). Boire une tasse avant les repas (toujours prendre le boldo avant et non après les repas).

  • Le romarin : ses feuilles renferment de l’acide rosmarinique, qui va contribuer à la fonction detoxifiante du foie. Laissez infuser 10 minutes dans de l'eau bouillante 1 g de feuilles séchées par tasse. A prendre jusqu'à 3 fois par jour.

  • L’aubier de tilleul : a la faculté remarquable à nettoyer aussi bien le foie, les reins, que les intestins. Il contient aussi une grande quantité de polyphénols et possède un effet antispasmodique. C’est un puissant drainant, utilisé traditionnellement pour un nettoyage complet de l’organisme.

  • Le desmodium : il stimule les fonctions de drainage hépatique, aidant ainsi l'organisme à se débarrasser de ses toxines. En infusion ou en décoction, laisser infuser 10 g de feuilles dans un litre d'eau frémissante durant 10 min. Existe en gélules ou en solution buvable. Ne jamais le prendre au cours des repas, mais, en dehors pour une efficacité optimale.

  • Le chardon-marie : plante protectrice des cellules hépatiques, aide à la digestion et permet d’accélérer la régénération des tissus abimés. On utilise les fruits, mais, ils sont peu solubles dans l’eau, ce qui exclut la forme tisane si l’on veut obtenir des dosages suffisants de principe actif. Les gélules ou les EPS (extraits de plantes standardisés) sont très efficaces.

* L’avis d’un professionnel de santé est nécessaire afin de connaître la bonne utilisation et le bon dosage de toutes ces plantes .



2) La cure de citron.



Le citron aide le foie de deux façons : il stimule la production de la bile et il facilite la décomposition des graisses et leur évacuation. La digestion est ainsi plus efficace. En outre, ses propriétés diurétiques stimulent l'activité rénale et aide à l'élimination des toxines.


3) Les antioxydants à privilégier.


Leurs propriétés antioxydantes permettent de préserver l’organisme des radicaux libres, en les neutralisant.


  • Le chou et les crucifères en général : connus pour leur grande richesse en antioxydants et leur capacité purifiante.

  • Le poireau : a une fonction diurétique et antioxydante.

  • L’ananas : particulièrement riche en enzymes, il est favorable à une bonne digestion.

  • L’ail : riche en sélénium et en allicine, participe au bon fonctionnement hépatique, il diminue également l’accumulation hépatique des métaux lourds.

  • Le curcuma : contient de la curcumine, un anti-inflammatoire naturel et antioxydant bien connu ; il favorise ainsi un bon fonctionnement métabolique global.

  • D’autres aliments ont également des propriétés purifiantes/antioxydantes, tels que : le gingembre, les carottes, les tomates, le céleri, l’artichaut, la betterave, l’asperge, l’avocat, l’orange, le pamplemousse, les fruits rouges, les aliments verts (persil, cresson, menthe, basilic, etc), le thé vert et aussi le vinaigre de cidre.


4) Les plantes chélatrices (dépolluantes) et minéraux


  • La chlorella, algue remarquable, elle diminue le taux de mercure sanguin. Cette algue contient des protéines de liaison aux métaux, les métallothionéines, qui participent à la détoxification des métaux‌‌. Par ailleurs, la chlorella facilite aussi l’évacuation des polluants organiques persistants (POPs).

  • La coriandre (coriandrum sativum), permet de réduire la rétention de plomb au niveau osseux et au niveau rénal.

  • Le charbon actif : se lie aux composés toxiques au niveau intestinal, facilitant leur élimination.

  • Le sélénium : il a la capacité à se lier au mercure et en favoriserait l’élimination.

  • Calcium, magnésium, fer : des taux suffisants en calcium, magnésium et fer sont importants afin de limiter une intoxication à l’aluminium.


5) Modifier son alimentation ponctuellement



Les aliments à bannir :

  • Sucres raffinés

  • Matières grasses

  • Cigarette

  • Alcool

  • Caféine

  • Produits animaux : viandes rouges et les produits laitiers

  • Aliments transformés et industriels


  • La monodiète :

L’alimentation est basée sur la consommation d’un seul aliment, fruit (pomme, poire, ananas, melon….), légume (carotte, chou, poireau, asperge, céleri, etc…) ou féculent (pomme de terre à l’eau, riz, quinoa…). Il peut être consommé sous toutes ses formes : cru, cuit, en purée, en jus.

En parallèle, l’eau et les infusions sont consommés en quantité (environ 1,5 l). Il est préférable de ne pas choisir un aliment à index glycémique élevé, comme le raisin, pour éviter les pics d’insuline. Elle se déroule en général sur un jour, voire deux, pour une personne en bonne santé. Cette méthode est intéressante car elle permet de limiter la sensation de faim (ce n’est pas une restriction totale) et de garder le plaisir de la mastication.

  • Cure de jus de fruits et légumes frais :

Pour alléger les fonctions digestives, il est possible de s’alimenter de manière liquide, grâce à des jus de fruits et de légumes frais. Ce type d’alimentation permet de réduire les sécrétions et le travail digestif. Les fruits et légumes sont sources de vitamines et minéraux, ce qui est intéressant. Elle se déroule en général sur un jour, voire deux, pour une personne en bonne santé.

  • Le jeûne intermittent :

Ponctuellement, il consiste à ne rien manger entre le repas du soir et le déjeuner du jour suivant, afin de prolonger le jeûne de la nuit. Les boissons (eau, tisanes) sont autorisées.

A noter aussi que certains nutriments favorisent le processus de détoxification du foie: le zinc, le cuivre, le fer, le sélénium, le soufre, l’acide glutamique, le glutathion, la vitamine B6, le magnésium, etc.

6) Gardez le cap, maintenez une activité physique!


Bougez, dansez, marchez, courez…..Bref, transpirez !


La transpiration est une voie naturelle d’élimination des toxines. Elle peut être activée de différentes manières : par la pratique d’une activité physique, ou lors de séances de sauna ou de hammam (en l’absence de contre-indications). Veillez à bien vous réhydrater ensuite. Pour favoriser l’ouverture des pores, il est recommandé de réaliser un gommage du corps une fois par mois.


Bonnes fêtes à tous!

169 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout