Rechercher
  • peggynature

Après le SIBO, voici le SIFO ! Quésaco ?

«Small Intestinal Fungal Overgrowth » ou « surpopulation fongique de l’intestin grêle », plus communément appelée la candidose intestinale », se définit comme une prolifération excessive et pathologique de micro-organismes fongiques (champignons microscopiques) au niveau de l’intestin grêle, associée à des symptômes gastro-intestinaux.


Le microbiote humain est constitué surtout de bactéries, de virus, mais aussi, de champignons microscopiques. Les Candida sont présents chez quasiment tous les humains au niveau de la muqueuse gastro-intestinale.

Chez un individu en bonne santé, les différents micro-organismes cohabitent dans un équilibre dynamique entre eux et avec l’hôte. Dans certaines situations, l’équilibre est rompu et devient très sensible aux conditions environnementales, surtout l’alimentation.


1) Symptômes (très similaires à ceux du SIBO, cf article précédent)

  • Syndrome de l’intestin irritable

  • Troubles digestifs : Eructations, ballonnements, indigestion, sensation d’estomac trop plein, nausées, diarrhées, flatulences

  • Dysfonctionnement du système immunitaire : fatigue importante, faiblesse immunitaire

  • Affections fréquemment associées comme les problèmes respiratoires au niveau des bronches

  • Compulsions sucrées, envies irrépressibles de consommer des aliments ou des boissons sucrées

  • Intolérances alimentaires, allergies

  • Prise de poids inexpliquée ou une impossibilité de perdre du poids, malgré un régime alimentaire

  • Réduit la production d’acide chlorhydrique dans l’estomac, ce qui ne permet plus de détruire aussi efficacement les bactéries et champignons du bol alimentaire

  • Infections bactériennes à répétition

  • Troubles dermatologiques

  • Ulcères gastriques, colites ulcératives, maladie de Crohn‌

  • Candidose systémique

  • Dépression, angoisses

  • Brouillard cérébral, difficultés de concentration

  • Migraines et maux de tête

  • Douleurs articulaires

  • Candidose de la bouche, couramment appelée « muguet », qui peut aussi s’étendre à l’oropharynx et à l’œsophage.

  • Mycoses unguéales, c’est-à-dire au niveau des ongles des pieds ou des mains,, ongles abimés

  • Mycoses au niveau de la peau ou des poils

  • Mycoses intestinales et vaginales pour les femmes

  • Baisse de la libido

2) Causes médicales

  • L’immunosuppression ou la fragilité immunitaire

  • Personnes hospitalisées dans des unités de soins intensifs

  • Personnes souffrant de pathologies lourdes et chroniques

  • Personnes sous antibiothérapie longue

  • Personnes atteintes du SIDA

  • Enfants souffrant de malnutrition‌

  • La prématurité chez les bébés

  • Les personnes atteintes de diabète de type 1 et 2

  • Les personnes dont les productions hormonales sont en sous-régime : hypothyroïdie, maladie d’Addison

  • L'utilisation de certains médicaments (par ex, antibiotiques)

  • L’utilisation de corticoïdes et des anti-inflammatoires

  • L’utilisation prolongée d’inhibiteurs de la pompe à protons (IPP)

  • Les traitements du cancer, chimiothérapie et radiothérapie

  • La pilule contraceptive

  • Le stress agit défavorablement de différentes manières

3) L’alimentation



A éviter :

  • Alimentation acidifiants et riches en glucides fermentescibles : les sucres simples contenus dans le sucre de table, ou présents dans les produits transformés, les produits fermentés comme la choucroute, le kombucha.

  • Le miel, sirop d'érable

  • Les fruits : pommes, poires, mangue

  • Les sucres raffinés : pâtisseries, viennoiseries, glaces, sucreries, chewing gums

  • Le lactose : lait, yaourts, fromages fermentés

  • Les céréales comme le blé, l’orge, le seigle

  • La levure de bière

  • L’alcool

  • Les légumineuses : petits pois, lentilles, pois chiches, haricots blancs et rouges, cacahuètes

  • Certains légumes comme le poireau, ail, oignon, échalote, betterave, champignon, choux fleurs

A privilégier :

  • Aliments pauvres en sucres et alcalins (rendant le pH le plus neutre possible)

  • Protéines animales possibles : viande blanche, poisson, œufs

  • Céréales sans gluten : épeautre, quinoa, lentilles corail, riz, sarrasin, millet, quinoa, tapioca, sorgho

  • Certains fruits et légumes peu fermentescibles (dépourvus de FODMAP, hydrates de carbone, sucres, que l’intestin grêle pourrait avoir de la difficulté à absorber)

  • Légumes : 2, 75 g d’ail cru par jour, concombre, carottes, laitue, mâche, haricots-verts, courgette, céleri, poivron rouge, endives, potiron, citrouille, courge, squash, radis, pousses d'épinard

  • Fruits : agrumes (mandarines, clémentines, oranges, citron), banane, kiwi, ananas, raisin, mûres, myrtilles, melon, rhubarbe, grenade, cranberries

  • Oléagineux et huiles végétales: noix, noisettes, amandes… Oméga 3 en quantité

  • Huile de coco pure et vierge a des effets inhibiteurs contre la plupart des espèces de Candida

  • Beaucoup d’eau peu alcalinisante

4) Les vitamines à apporter


  • A : fonctionne avec la vitamine D et joue un rôle dans l’intégrité des muqueuses. Elle peut être apportée par l’alimentation sous forme de caroténoïdes (pro-vitamine A)

  • B : B2, B5, B6, B9, aide à la production d’énergie

  • B12 : son absorption par les bactéries avant même que les cellules puissent l’absorber provoque sa carence, ce qui peut entrainer anémie, fatigue, problèmes cognitifs ou dépression

  • C : doses de l’ordre de 500 mg / jour, elle favorise l’action des globules blancs

  • D : la D3 à des doses de l’ordre de 2000 UI / jour module la réaction inflammatoire induite par le candida albicans

5) La micronutrition :

  • Probiotiques

  • Zinc

  • Magnésium

  • Cuivre

  • Fer

  • Sélénium

  • Enzymes digestives (bromélaïne)

  • L-glutamine

Demander conseil à votre médecin, pharmacien ou moi-même;)


6) La phytothérapie :

  • Réglisse

  • Mélisse

  • Gingembre

  • Artichaut

  • Radis noir

  • Chardon Marie

  • Astragale

  • Echinacées

  • Cassis

  • Curcuma (contre indiqué en cas de prise d’anticoagulants)

  • Griffonia

  • Pissenlit

  • Fumeterre

  • Aloe vera

  • Psyllium

Consulter un professionnel de santé afin de connaître leurs actions précises.


7) La mycothérapie :

Certains champignons alimentaires, sous forme de poudres ou d’extraits de mycélium (les filaments dans le substrat) ou de sporophores (la partie visible et comestible du champignon) sont très intéressants pour traiter la candidose intestinale.

Le Shiitaké (Lentinulaedodes) contient différentes substances actives : des polysaccharides, les bêta-glucanes, des terpénoïdes, des stérols et des lipides. Il a des propriétés immunomodulatrices, anti-cancer, anti inflammatoires, anti-oxydantes et anti-infectieuses contre virus, bactéries, champignons et parasites. Il a des propriétés anti-fongiques contre plus de 10 espèces fongiques dont Candida albicans.

L’agaricus Blazei ou « Agaric du Brésil » encore appelé « Champignon du soleil » ou « Champignon-Dieu » a des propriétés anti-candida, liées à son effet sur le système immunitaire.

Ces champignons existent en gélules, poudre, ou déshydratés.


8) Les huiles essentielles :

Elles sont nombreuses a être efficaces, et souvent prises par voie orale. Les conseils de votre naturopathe ou pharmacien sont indispensables avant toute prise!

  • Origan compact (Origanumcompactum)

  • Origan vulgaire (Origanum vulgaris)

  • Thym vulgaire (Thymus vulgaris)

  • Clou de girofle (Eugenia caryophyllus)

  • Cannelle de Ceylan (Cinnamomum verum)

  • Sarriette (Saturejahortensis)

  • Menthe poivrée (Menthapiperita)

  • Tea tree (Melaleucaalternifolia)

  • Ajowan (Trachyspermumcopticum)

  • Carvi (Carum carvi)

  • Geranium Bourbon (Pelargoniumgraveolens)

  • Citronnelle (Cymbopogoncitratus)

  • Basilic (Basilicum ocimum)

  • Eucalyptus globulus (Eucalyptus globulus)

  • L’épine-vinette (Berberis vulgaris)

  • Lavande vraie (Lavandulaangustifolia)

  • Coriandre (Coriandrumsativum)

  • Cèdre du Liban (Cedruslibani)

  • Armoise de Judée (Artemisia judaica)

  • Citronnelle de Ceylan (Narduscymbopogon)

9) Les autres conseils :


Comme dans le traitement du SIBO (cf article précédent).

  • L’argile verte est la meilleure alliée. La zéolithe et le charbon peuvent être très efficaces également

  • L’extrait de pépins de pamplemousse, pour ses effets antibiotiques à large spectre, antifongiques, antiparasitaires (attention aux personnes traitées pour des affections cardiovasculaires!)

  • La berbérine, pour ses vertus antiseptiques agit contre la dysbiose (flore intestinale est déséquilibrée) et la candidose

  • L’extrait de pépins de raisins, riche en bioflavonoïdes aux propriétés puissamment anti-oxydantes, anti-inflammatoire et antifongique

  • La propolis, antibactérienne, antifongique, antivirale, immunostimulante et anti-inflammatoire. Elle est active contre plusieurs espèces de Candida et contre les biofilms (communauté de microorganismes). Elle répare le mucus intestinal, régule positivement la composition du microbiote

  • Le thé vert

  • Les polyphénols de thé vert a des effets antifongiques, contre Candida albicans, ils préviennent la formation des biofilms fongiques et luttent de façon efficace contre les biofilms installés. Il existe également des compléments alimentaires à base de thé vert

  • L’homéopathie comme le Candidinum, Monilia albicans, Acide nitricum ou Argentum acidum ont fait leurs preuves également

Pour tous ces traitements, l’avis d’un professionnel de santé ou de votre naturopathe préférée ;) est indispensable !


10) La gestion du stress :


Le stress et l’anxiété favorisent énormément la candidose. Initialement, elle peut être développée suite à une instabilité émotionnelle (choc, déménagement, deuil, perte d’un emploi, etc).

Il est donc nécessaire de comprendre ce qui a pu entraîner la candidose et d’y remédier avec des exercices de respiration, de la cohérence cardiaque, une activité physique, du yoga, pilates, Qi Gong, de l’acupuncture, de la méditation, de l’hypnose, de la PBA, de l’EMDR, des soins énergétiques ou une autre technique de votre choix, à commencer par le respect de soi même !



36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout